Deux méthodes de calcul de la date d'accouchement

Afin de prévenir tout incident susceptible de toucher le fœtus ou la mère porteuse, une grossesse doit être bien suivie par des professionnels de santé spécialisés. Ce suivi passe nécessairement par la prise en compte d'un certain nombre de paramètres tous cruciaux. Parmi eux, la datation de l'âge gestationnel et de la date d'accouchement occupe une place d'honneur, car elle oriente à elle seule plusieurs soins administrés à la femme enceinte. La suite de l'article expose en détails la détermination de la date d'accouchement.

Règle de Naegele

D'abord, les règles de calcul de la date d'accouchement prennent en compte la longueur et la régularité du cycle menstruel de la femme. La règle de Naegele est la plus connue dans le  calcul grossesse. Elle est utilisée lorque la longueur du cycle est comprise dans la fourchette allant de 20 à 45 jours. La date d'accouchement se détermine en ajoutant 280 jours au 1er jour des dernières règles. En effet, la règle considère le fait qu'un cycle normal est de 28 jours avec une date d'ovulation au 14e jour. Ainsi en cas de cycle plus court ou plus long, le calcul estimera la date d'accouchement plus tôt ou plus tard.

Règle de Mittendorf et William

Sans aucun doute, c'est la plus perfectionnée. Elle est basée sur les résultats d'une étude faite et ayant prouvé que les femmes primigestes ont une grossesse plus longue estimée à 288 jours alors que les autres ont une date d'accouchement estimée généralement à 283 jours après le 1er jour des dernières règles. La date d'accouchement pour les primigestes est donc obtenue en appliquant la formule: 1er jour des dernières règles + an - 3mois + 15jours. Pour les autres, la formule est : 1er des dernières règles +an - 3mois + 10 jours.